Nicaragua

juillet 15, 2017 hgiguere No comments exist

Nicaragua - texte de Hélène

La chaleur, par son omniprésence de jour et de nuit, prend beaucoup de place dans nos vies quand on circule à vélo.  La vigilance est de mise à chaque instant afin d'éviter la déshydratation.  

À Leon, lors de notre pause, un ventilateur ne suffit pas à sécher l'eau qui coule sur tout notre corps. Nous devons nous efforcer de rester immobile car le moindre mouvement peut entraîner une surchauffe et nous catapulter aux urgences. Mais qu'est-ce qui nous a pris de ne pas payer le supplément pour la clim?  L'eau de nos bouteille se rapproche du point d'ébulition en moins de temps qu'il ne faut pour dire "chaud".  Le jour, nous nous surprenons à souhaiter que la douche du soir sera tout sauf chaude!  L'océan n'est d'aucun secours pour nous rafraîchir.  Nous sentons à peine la différence de température entre l'extérieur et l'intérieur de l'eau.

 

__________________________________________

 

 

Le Nicaragua, tout comme El Salvador et le Honduras aura été avant tout une histoire de liens d'amitié.  

Après le passage de la frontière du Honduras au Nicaragua, nous étions tous épuisés par la chaleur et découragés par la longue suite des réparations de crevaisons.  15 jusqu'ici.  

 

 

 

Ce matin, tout juste sortis de l'hôtel, au premier coup de pédale, une autre crevaison sur tandem ami!  C'en est assez!!  Nos amis sautent dans le premier autobus pour la prochaine ville pour mettre fin à ce cycle infernal.  lls trouveront un nouveau pneu et régleront leur problème une fois pour toutes!  Sans même nous donner rendez-vous, nous nous retrouvons sur l'heure du midi pour des retrouvailles mémorables sur fond de gâteau au chocolat!!!

 

 

 

 

Centre historique de Leon

 

 

 

À Leon, ville la plus chaude d'Amérique Latine, nous visitons le musée de la Révolution où un ancien combattant nous parle de son vécu et enseigne à Kevin l'art de tirer au bazooka.

 

 

 

 

 

 

Nous faisons un saut à l'océan afin de nous familiariser au surf et à ses plaisirs.  Pour cette fois-ci, nous nous en tiendrons au body-surf qui nous tire quand même son lot de rigolade. 

 

 

Un bris de rayons met mes compétences à l'ordre du jour.  

 

 

 

 

 

Hôte warm shower hors du commun, Ivette nous a accompagné à travers tout Managua à la recherche d'un rayon de la bonne dimension pour Tandem.  En échange, Normand pépare son désormais célèbre risotto.  Je crois qu'elle a bien aimé...

 

 

Chez Ivette, nous sommes accueillis, ainsi que la famille de Kevin

 

 

 

Après le souper, nous sommes tous sortis faire un peu d'exercice en faisant faire des tours de Tandem.  Au centre, Roberto, un ami de Ivette qui aimerait bien mettre la main sur notre monture.

 

Nous visitons le volcan Masaya 

 

 

Volcan Masaya en activité, on pouvait voir au fond du cratère la lave en fusion

 

 

 

Le bateau qui nous mène à l'île d'Ometepe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rencontre entre amis sur l'île d'Ometepe.  La famille de Kevin (sa mère France, son frère Hugo) et derrière Normand, c'est Sylvain, un cyclo-voyageur québécois en route vers le nord avec qui nous avons synchronisé notre route. 

 

Danse de la pluie, la première digne de ce nom depuis septembre dernier!!!

 

_____________________________________

 

 

Nous nous sommes quittés en sortant de l'île d'Ometepe, nos amis prenant la direction de la plage pour des vacances en famille et nous, poursuivant notre périple vers le sud.  Nous avons connecté sur bien des aspects avec Kevin et Marie-Maude.  Outre nos origines, le voyage à vélo, le voyage en tandem (si particulier), nos souplesses réciproques, nos besoins de melon d'eau au même moment, et bien d'autres ingrédients étaient réunis pour faire de nos deux couples une "poutine" hors du commun.   

 

 

Laisser un commentaire