Etats Unis, la suite et la fin

 

Côtes sur la côte, temps frais et lumineux
Favorisés par un temps frais et clair, nous avons bien gravies les nombreuses côtes qui jalonnaient la côte pacifique.  L'odeur des forêts d'eucalyptus nous décongestionnaient les sinus.  Plusieurs jours de 1000 mètres de grimpette en ligne nous ont permis d'apprécier le repos bien mérité que nous avons pris à San Francisco!

img_7629

 

San Francisco
Pas si reposante, finalement, la belle San Francisco nous attendait avec son magnifique pont!  La traversée du pont, bien que très venteuse et turbulente, s'est faite par temps clair et frais. Tandem, pris par l'émotion, n'a pas pu s'empêcher de laisser aller un petit "vent", si bien que nous avons dû pomper le pneu arrière, devenu mou.  À la sortie du pont, le petit mou s'est avéré une vraie crevaison de fin de journée comme nous les aimons tant!  

 

img_1989

 

 img_1978

Mais quelle belle ville, quand même! Par ses maisons colorées, les fleurs et végétaux de toutes sortes et ses côtes abruptes, cette ville est éclatante, vibrante, électrique!  

 

img_7737

 

img_7738

 

img_7727

 

fullsizerender-3

 

img_2039

 

img_7733

 

img_2001

 

fullsizerender-10

 

img_2065

 

img_2053

 

img_7752

Comme nous avions un peu de temps à tuer afin de nous synchroniser avec la venue de mon ami à San Diego, nous avons choisi de visiter le parc national de Yosemite, un incontournable, semble-t-il, qui ajoutera des kilomètres de distance et d'ascension à notre feuille de route, fera dévier un peu le trajet rectiligne de notre trajectoire sur la côte et surtout, nous fera découvrir un endroit fabuleux.  

Sortir de San Francisco nous a littéralement épuisés!  Plusieurs jours de banlieue sale, bruyante sur une rue mal choisie aux allures de boulevard Tachereau délabré..  Nous avons payé cher ce manque de préparation, et le soir, épuisés par le stress de lutter pour préserver notre intégrité, nous méritions une autre bonne crevaison, alors que nos hôtes nous attendaient au bord de la piscine leur cocktail bien en main! 

 

Sur une route très isolée recommandée par Google map, nous traversions les immenses plantations de noyers alors que je les ai bien vu du coins de l'œil dans mon rétroviseur!  Pauline et Jocelyn nous ont rejoint, eux que nous avions perdus depuis plus d'une semaine!  Après leur rencontre, le paysage s'est soudain transformé en pseudo-désert tout blond.  

 

img_2112

 

La route, pour sa part, s'est graduellement et grandement détériorée, laissant place à un filet d'asphalte troué des plus beaux nids de poule!  Petit coup de mélancolie, ça m'a rappelé Montréal...  Une courtepointe toute croche où Normand avait beaucoup de peine à naviguer, surtout que la pente s'accentuait sans cesse!

 

img_2120

 

img_2116 

 

img_2121

 

img_2122

 

img_2270

 

Yosemite a beau être un endroit fabuleux, l'endroit n'est certes pas connu pour accueillir des voyageurs dans notre genre. Au seul camping qui accueille les cyclistes et randonneurs, on nous interdit de passer plus d'une nuit.  Et quoi?   On s'est tapé 3 jours de route à travers la montagne pour arriver ici, on aimerait bien pouvoir explorer les lieux, faire quelques randonnées ou prendre un peu notre souffle!  Mais non, on doit quitter.  La trame dramatique est bien présente au site de camping le soir de notre arrivée, mais Normand a vite fait de nous trouver une solution.  Il s'est fait ami avec un campeur qui va nous accueillir sur son site le lendemain.  

 

img_2138

 

img_2148

 

img_2158

 img_2199

 

Notre exploration de Yosemite nous a mené sur le sentier "4 miles", gravi en lacets jusqu'au au sommet de Glacier Point d'où nous pouvions voir "Half dôme", ainsi que toute la vallée dans toute leur splendeur.  

 

img_2228
"Half Dome" dans toute sa splendeur

 

img_7783

 

img_7779

 

img_2209

 

img_2206

 

img_2250

 

img_2270

 

img_2292

 

Au retour de Yosemite, dans la vallée centrale, nous avons eu un aperçu de l'ampleur de notre garde-manger.  Des champs immenses de cultures maraîchères allant des arbres fruitiers aux fraises, en passant par les choux de toutes sortes, laitues, fines herbes, poivrons, tomates,... Cependant, les prix sont les mêmes que chez nous ou même plus chers, considérant le taux de change.

 
img_2101

 

img_2097

 

img_2281

 

img_2467

 img_2482

img_2519

 

Big sur
La chaine côtière de Big Sur, réputée pour ses splendeurs, nous a laissé sans mot alors que nous surplombions une mer de nuages.  Parfois, la route plongeais près de la rive et nous avions l'impression que le nuage était formé par de la glace sèche, tellement le contraste était grand entre les deux climats.

 

img_2397

 

img_2402

 

 

img_2346
Camping sauvage sur la falaise de Big Sur

 

img_2348

 

img_2362

  img_7805

 

img_2372

 

img_2325

 

img_2471

 

img_7821

 

img_2490

 

Puis, s'en est suivi une série de plages magnifiques.  Les mythiques telles Santa Barbara, Malibu, Santa Monica, etc.  De belles pistes cyclables directement sur la plage ont accru notre plaisir de rouler, à la recherche constante de références cinématographiques.  À Los Angeles, nous nous sommes contenté de longer la côte.  Ni l'un ni l'autre n'avait d'attirance particulière pour rouler à vélo dans cette ville un peu folle.  

 

img_2503

 

img_2508

 

img_2526-2  

 

img_7802

 

img_7687

 

img_7823

 

img_7812

 

img_7844

 

img_7847

 

img_7837

 

J'ai eu à composer avec une douleur intense derrière l'omoplate qui s'est avérée être due à un mauvais alignement de mon guidon (déporté vers la gauche, pas de niveau et désaxé!).  J'ai eu recours à Dr Allen (Allen Key) pour redresser le tout. Finies les douleurs en un quart de tour! 

En début de sections, notre vie sociale était orientée autour des cyclistes rencontrés sur la route ou au terrain de camping pour cyclistes et randonneurs.  Plus tard, ce sont les hôtes WarmShower qui ont alimenté nos conversations de fin de journée.  

Quelques photos de nos belles rencontres chez certains hôtes généreux.  Je n'ai malheureusement pas d'image de chacun d'entre eux.

img_2095

 

img_2406

 

img_2447

 

img_2460

 

img_2499

 

img_7828 

 

img_2569
Chez Steve, nous avons retrouvé nos amis Suisses Tessalia et Benoit, que nous avions perdu de vue depuis San Francisco (deux ou trois semaines)

 

img_2576_

img_2586

 

 

img_3910_0

img_2640

 

C'est ici que prend fin notre séjour aux États-Unis.  Nous traverserons la frontière Mexicaine en compagnie de Benoit et Tessalia! 

Laisser un commentaire