Catégorie : Panama

juillet 18, 2017 hgiguere 8 comments

Panama et San Blas - texte de Hélène

 
 
Panama, ville centraméricaine états-unienne par excellence!  Ici, c'est le culte de la voiture.  La seule route possible, la panaméricaine est dotée d'un accotement de qualité variable et devient inexistant dans les villes, c'est-à-dire quand la circulation est la plus dense et que nous en avons le plus besoin.  Nos nerfs sont mis à l'épreuve à répétition et se blindent d'acier. 
Le dollar Américain est encore la monnaie d'échange et les prix se comparent encore à ceux d'amérique du nord. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 La chaleur s'invite partout!!
 
 
 
Quel coup de chance, l'autoroute est en construction!!  Pour nous, c'est une bénédiction!!  Nous avons pour nous tout seuls la voie fermée aux automobilistes, et ce toute la journée entière!
 
 
 
 
 
 
Nous avons pu compter sur le coups de génie de Normand, qui nous a fait prendre une route secondaire pavée et très peu fréquentée, un peu plus longue, plus côteuse, mais combien plus agréable, avec, comme récompense un bel hôtel, à 20$ la nuit!!!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nous avons chuté sur cette belle craque!  Un incident identique à celui de 2014, qui avait interrompu le voyage, nous propulsant alors à la maison afin de soigner une fracture de clavicule.
Cette fois-ci, par chance, rien pour nous arrêter.  Cette fois-ci, physiquement, rien d'assez grave pour nous empêcher de rouler.  Nous écourtons toutefois la journée, histoire de nous remettre de nos émotions car, oui, l'incident a réveillé au traumatisme plus ancien. 
 
 
 
 
 
 

 

Ici, personne n'avait prévu notre visite!  Puisque Tandem semble être considéré comme un véhicule de largeur excessive, nous avons dû nous rabattre sur la voie rapide partagée avec le traffic matinal.

 

 
 
L'accotement n'est pas toujours l'endroit le plus sécuritaire!  Nous nous apprêtons à traverser le fameux canal de Panama.  À cette hauteur, il s'agit plutôt d'une large rivière.  Aucune photo n'a été prise durant la traversée puisque nous étions trop occupés à sauver notre peau!!

 

 
 
Nous arrivons à Panama city par la porte d'en avant!  Dès la sortie du pont, de magnifiques options cyclables repérées la veille nous offrent un panorama des plus charmants.
 
 
 
Panama city
 
 

Piste cyclable de Panama city

 

 Nos hôtes Mateo, Carrie et Manel
 
 
 
 
J'entamme des négociations afin de pouvoir passer à travers le chantier.  Parfois ça fonctionne, parfois, pas.  Ici, nous avons dû faire demi tour et trouver un autre chemin, à l'aide de nos supports de nos navigateurs électroniques.  Le hic, c'est que les gps ne détectent pas les côtes, l'état des chemins ni les zones chaudes.  Nous nous retrouvons donc sur une rue très abrupte et par cette chaleur, nous frôlons le voyage en ambulance, de plus, nous sommes dans un quartier que nous préférons quitter au plus vite.
 
 
 
 
 
 
 
 
C'est notre premier contact avec l'océan Atlantique depuis le début du voyage!  
Ici, ce sont les fortifications de Portobelo, visité par Christophe Colomb au cours de son quatrième voyage, le 2 novembre 1502.
 
 
 
 
Au village de Puerto Lindo, nous attendons notre départ en voilier.  Le village est très pauvre et nous montre une autre réalité du Panama.
 
Au final, rouler à vélo au Panama n'a pas été notre meilleure expérience du voyage.  À part les deux tronçons de routes que nous avons empruntés loin de l'autoroute, la route était rectiligne, sans grand relief et par moment très éprouvante.  
 
 
 
 
_______________________________________________
 
 
 
 
Croisère dans les SanBlas
 
Pour rejoindre la Colombie à partir du Panama, deux choix s'offrent à nous.  Par avion ou par bateau.  Afin de nous offrir quelques jours de vacances sur le voilier "La Gitanita" de Blue Sailing et explorer les îles paradisiaques des San Blas, nous avons opté pour la croisière.  Nous avons circulé à travers les îles durant 3 jours pour ensuite prendre la mer et obliquer vers Carthagènes.  Bien que coûteuse, cette croisière nous en a donné pour notre argent.
 
 
 
 
 
 
 
 Un beau groupe de 12 passagers et de 3 membres d'équipage a rendu notre voyage très agréable!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
C'est un moment de repos pour Tandem qui est bien protégé dans son sac de plastique.  J'ai pris soin de bien graisser ses rouages avant la traversée, histoire de bien le protéger en cas d'éclaboussures d'eau salée corrosive!
 
 
 
 
 
Durant trois jours, le voilier a fait plusieurs arrêts autour d'une dizaines d'îles.   Du bateau, nous sautions à l'eau pour explorer les fonds marins.  Les récifs de coraux étaient tous plus beaux les uns que les autres.  J'avais toujours des tas d'amis pour m'accompagner et me sécuriser ou encore pour partager les découvertes.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Normand, qui n'est vraiment pas très à l'aise dans l'eau, préférait rester à bord du voilier et prendre des photos ou admirer les flots, du haut de son bateau. 
 
 
 
 
 
 
 
 Normand marine un peu,  l'eau esttrop chaude pour nous procurer un quelconque rafraîchissement .
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Un jour où Normand, assis sur une île, me regardait nager.  Jonathan, le capitaine de notre bateau, est allé le chercher pour l'amener près de moi avec son zodiac.  Normand est sauté à l'eau avec nous deux et tenait en main une corde qui le reliait au pneumatique. La présence du capitaine et du bateau lui a permis de prendre confiance et de nager avec tuba et masque, chose qu'il avait toujours refuser de faire.  C'était pour moi un grand moment de joie.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le voyage en bateau s'est très bien déroulé.   Personne n'a été malade et une température clémente nous a permis une traversée paisible et agréable, toutes voiles dehors!  Rien à voir avec les récits de voyage de certains compatriotes dont l'expérience n'avait pas été de tout repos.